Itinéraire du voyage Paris Tanger sans prendre l’avion

Paris Tanger en train
Grosso modo le trajet Paris-Tanger en train + bus = bateau

Pour aller de Paris à Tanger sans prendre l’avion, pour les raisons climatiques expliquées ici, j’ai réalisé l’itinéraire suivant en trois jours en décembre 2019 :
Premier jour : Paris – Barcelone en train, avec la SNCF
6h30 direct, 49 euros aller, 120 euros retour (car début des vacances scolaires de Noël). A noter : on trouve des allers/retour à moins de 100 euros hors vacances scolaires
Deuxième jour : Barcelone – Séville en train, avec la RENFE
5h30 direct, 70 euros aller et 70 euros retour
Troisième jour : Séville – Tanger, en bus et bateau
Bus Comes Séville -Tarifa : 3h, 23 euros aller et 22 euros retour (d’Algesiras)
Ferry FRS Iberia Tarifa – Tanger ville : 1h, 40,5 euros aller et 40,5 euros retour

Total = 435 euros aller / retour, pour les seuls frais de transport. A titre de comparaison, un aller-retour sur Royal Air Maroc aux mêmes dates se négociait 114 euros. La différence est choquante, mais c’est le transport aérien qui n’est pas assez taxé au regard des pollutions qu’il engendre (et les transports en commun pas assez subventionnés !).
On pourrait éventuellement rajouter dans ce coût global les chambres d’hôtel des étapes de Barcelone et Séville à l’aller et au retour, et pourquoi pas les repas pris pendant les journées de voyage. Toutefois, je n’adhère pas à cette logique car j’estime que le trajet fait déjà partie du voyage : si j’étais arrivée deux jours plus tôt en avion, j’aurais aussi payé ces jour-là mon hébergement et mes repas. Avec cet itinéraire, j’ai fait trois voyages en un car j’ai pu visiter Barcelone et Séville en gardant à chaque passage une demi-journée et une soirée pour cela (dans l’idéal, mes étapes auraient même été plus longues pour en profiter encore plus).

Paris Séville en train
Train RENFE Barcelone – Séville

Détails pratiques
Trajet en train Paris – Barcelone :
Le wifi m’a permis de travailler pendant tout le trajet et de ne pas voir le temps passer. Très beaux paysages vers Sète, où on longe la mer. Le train passe par Figueres, arrêt qui permet de visiter cette région (note pour une prochaine fois !).

Trajet en train Barcelone – Séville :
Arriver en avance car il faut passer par des contrôles de type aéroport. Prévoir son pique-nique avant de monter dans le train (ce qui est servi au wagon-bar n’est pas terrible…). A la gare de Séville, le bus 32 vous emmène dans le centre de la ville.

Trajet en bus de Séville à Tarifa :
Départ de la gare Prado San Sebastian (non mentionné sur le billet), 3h de route, arrêt pipi café sandwich en route. De l’arrêt du bus, 20 mn environ à pied jusqu’au port d’embarquement.

Ferry FRS à Tarifa : contrôles de douane avant de monter dans le bateau (prévoir d’arriver au moins une demi-heure avant) mais assez rapides, du moins à cette époque hors vacances scolaires. Sur le bateau, il faut remplir la fiche de l’immigration (comme dans l’avion) et la remettre à un guichet. Le trajet en bateau dure une heure. L’avantage c’est qu’on arrive au pied de la Médina qu’on peut rejoindre à pied, même s’il y a des taxis pour ceux qui ne veulent pas traîner leurs bagages. L’inconvénient : lorsqu’il y a une tempête, comme lors de mon retour, les bateaux trop petits ne circulent pas et il faut aller prendre un ferry plus grand à Tanger Med à 40 km de la ville (donc rajouter le taxi, qu’on peut partager avec les locaux). On arrive non pas à Tarifa mais à Algésiras, d’où l’on peut prendre aussi un bus pour Séville. Les billets sont échangeables car il s’agit de la même compagnie (FRS), toutefois, celle-ci ne donne pas beaucoup d’informations et il faut se débrouiller en se faisant aider par des Marocains.

Remarques générales : j’ai choisi de ne pas enchaîner les trains pour ne pas avoir le stress de la correspondance en cas de retard, et de circuler le matin pour garder du temps l’après-midi pour me balader dans les villes traversées. On pourrait faire le même trajet en deux jours seulement (en passant par Madrid par exemple) mais ça serait un peu plus « sportif ». Evidemment, l’idéal serait le retour du train de nuit Paris-Barcelone supprimé en 2013…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s